P1170093

P1170104

P1270429

P1250382

P1260395

IMG_1363

IMG_1368

P1260403

IMG_1381

IMG_1294

P1180113

P1210244

P1200190

P1150040

P1150049

 

« Lève toi, nous avons l'éternité pour dormir ». Ces mots sont d'Omar Khayyam, l'écrivain et savant Perse du X ème siècle dont je viens de lire « Samarcande ». Ils trouvent un écho en moi, raison pour laquelle j'essaie d'assouvir une soif inextinguible de découverte. 3 semaines après mon retour en France, accompagné de mes amis Robert, Christophe, Philippe et Mérette, nous nous envolons pour N'Djamena au Tchad. Notre objectif est d'effectuer une randonnée chamelière dans le massif de l'Ennedi, un joyau préservé surnommé le « jardin d'Eden du Sahara ».

IMG_1355

Marcher dans le désert, un rêve dont nous sommes privé depuis de nombreuses années ! Nous voici enfin à pied d'oeuvre avec notre équipe de nomades Toubous et de 4 chameaux chargés de porter nos sacs, la nourriture et toute la logistique, car nous vivrons en autonomie durant toute la durée du trek.

Le 1er bivouac est enchanteur avec les flammes du feu de camp qui dansent dans la nuit, les chameaux qui se régalent bruyamment des branches d'acacia, les silhouettes des aiguilles de pierre acérées qui se détachent sur le ciel, les myriades de constellations et les étoiles filantes qui illuminent cette 1ère nuit sans lune. Ces nuits à la belle étoile sont un enchantement. Avec Philippe et Robert, nous retrouvons le parfum d'aventure que nous avons connu en Libye et Christophe et Mérette, qui découvrent le Sahara, sont séduits d'entrée par l'ambiance du bivouac et le site majestueux où nous nous trouvons.

Dès le lendemain, la marche est à la hauteur de nos aspirations. Au fil des jour les paysages se succèdent, infinités de sables, plateaux rocailleux, défilés étroits, petites dunes, larges vallées cernées de hautes falaises découpées, pâturages où chèvres, chameaux et moutons paissent tranquillement à proximité des campements des Goranes, les nomades qui peuplent le massif.P1180113

Tous les jours nous avons la chance de trouver sur notre route de magnifiques gueltas, points d'eau permanents nichées au creux des rochers, où les troupeaux viennent s'abreuver et où nous pouvons nous approvisionner en eau, que la prudence la plus élémentaire nous incite à traiter pour éviter tout désagrément gastrique.

Les heures de marche s'accumulent, les jours passent et mis à part le cram-cram, petite plante urticante qui s'accroche aux chevilles, l'enchantement ne faiblit pas et tout le monde est en grande forme. Le moral est comme la météo, au beau fixe en permanence, car le programme des derniers jours est exceptionnel avec l'arche d'Aloba et les gueltas de Bachikélé et d'Archeï , cette dernière étant le refuge des derniers crocodiles du Sahara, véritables fossiles vivants en voie de disparition dont nous aurons la chance d'apercevoir brièvement 2 individus. 

Mais c'est le spectacle des dizaines de chameaux se désaltérant paisiblement dans la guelta au pied des hautes falaises éclairée par le soleil qui nous procure le plus d'émerveillement, quel privilège de se délecter de cette vision ! Cela fait plus de 20 ans que je fantasmais sur ces 3 sites extraordinaires, magiques et ce moment restera à jamais inoubliable car j'ai la chance de le partager avec mes amis et j'y ai fêté mon anniversaire, sobrement arrosé d'1 ti'punch Guadeloupéen....

 

A vous d'apprécier les paysages que nous avons traversés, peut être contribueront ils à faire germer en vous la petite graine qui vous mènera un jour dans le Sahara si mystérieux et si surprenant.